Les cookies
Deze website maakt gebruik van cookies. Om meer te vernemen over het gebruik van deze cookies, klik hier. Als u verder surft, geeft u Sprinterbus toelating om deze cookies te gebruiken. Opgelet, het blokkeren van bepaalde cookies verhindert het correct functioneren van de website.
Ik ga akkoord
Pourquoi Busworld existera toujours: Entretien avec Mieke Glorieux, force motrice de Busworld

Pourquoi Busworld existera toujours: Entretien avec Mieke Glorieux, force motrice de Busworld

17/09/2019

Entretien avec Mieke Glorieux par suite de la 25ieme et plus grande édition de Busworld

jamais

 

Sprinterbus : Cette année, vous organiserez la 25ème édition de Busworld. Comment repensez-vous aux éditions passées de Busworld ? 

Mieke : Près de 50 ans devient notre Busworld. Déjà de la première fois en 1971, il a été dit qu'il ne persisterait jamais étant donné qu'il n'y avait pas de marché pour elle. Et pourtant... Édition après édition nous avons grandi. La croissance a même été si grande que les salles d'exposition de Courtrai ne pouvaient plus nous suivre. Le résultat était chaque année de nouveau la construction des pavillons temporaires et de longues listes d'attente chez les exposants. Mais en regardant en arrière : "Chaque édition était une célébration. Une fête pour et de la profession."

Sprinterbus : Quels changements ont eu lieu au fil des ans ?

Mieke : Le plus grand changement a certainement été l'internationalisation. Dans les années 80 les Espagnols sont venus, suivis par les Turcs dans les années 90. A partir du nouveau millénaire, nous avons remarqué l'émergence des entreprises chinoises. Et depuis 2010 c’est devenu encore plus international, avec les pays du bloc de l'Est et les pays d'Amérique latine et asiatiques.

Un autre changement majeur a été la réduction du nombre d'autobus diesel et l'émergence des aspects durables et « verts ».

Sprinterbus : Que pensez-vous assure que Busworld est si réussie et reste ?

Mieke : Nous restons toujours les deux pieds sur le sol et n'avons aucune prétention. Nous aimons le caractère familial, nous aimons l'atmosphère. Et presque tous nos clients sont des amis. Je pense que c'est la clé de notre succès.

Sprinterbus : L'édition de cette année est organisée dans un nouvel emplacement. Vous quittez Coutrai et vous déménagez à Bruxelles. D'où vient le choix d'un nouvel emplacement ? Et pourquoi Bruxelles ?

Mieke : Nous n’avions pas beaucoup d'options. Coutrai était pleine à craquer. Comme nous voulions rester en Belgique, il ne restait plus que Gand et Bruxelles. De toute façon, Flanders Expo à Gand, était aussi trop petit. On avait donc pas le choix et nous avons décidé à l'unanimité de nous rendre dans notre capitale. Aussi en termes d'accessibilité un bon choix. Aéroport international, Eurostar, Thalys, hôtels suffisants, excellents transports en commun. Il n'y avait pas deplace pour le doute. A Bruxelles, nous pouvons aussi grandir encore plus, car il y a plus qu'assez d'espace.

Sprinterbus : Quels exposants seront présents au Busworld 2019 ?

Mieke : Depuis notre surface a augmenté de 30%, nous pouvons maintenant aussi offrir beaucoup plus d'exposants une place. De 380 exposants en 2017 à plus que 500 cette édition ! Cela signifie évidemment beaucoup de nouveaux participants. Pour la première fois, même MCV, un constructeur de bus égyptien. Et bien sûr les vieux fidèles, qui ne manquent jamais.

Sprinterbus : Quel est le thème central de Busworld 2019 ?

Mieke : Vert, plus vert, le plus vert .... Si nous voyons combien de bus électriques seront exposés par rapport aux éditions précédentes, nous n'avons même pas besoin de chercher un thème. 

 

Sprinterbus : Les exposants peuvent demander le « Sustainable Mobility Label ». Dans quelle mesure la durabilité, à votre avis, est-elle devenue importante dans le secteur des autobus et des autocars au cours des dernières années ?

Mieke : Cette étiquette a été supprimée. Il y a le « Innovation Label », où les produits et services réellement innovants sont mis à l'honneur.

Sprinterbus : Vous organisez également le concours Busworld Awards à nouveau. Cela a lieu le 12 octobre. En quoi se compose le jury de 2019 ? Quels prix sont décernés ?

Mieke : Il existe 2 prix principaux, le "Grand Award Bus" et le "Grand Award Coach". Les participants peuvent également recevoir un label dans 4 catégories différentes : Confort, Design, Ecologie et Sécurité. Le Award jury est composé de quelques professionnels sélectionnés et spécialisés. Les membres du jury sont un mélange d’experts, tels que Patrick Botto, un accidentologue, responsable de la sécurité, Marc Vanhoutte, spécialiste en véhicules électriques, Jean-Pierre Geelen, concepteur, qui évalue le design et l’ergonomie, etc. Ceux-ci sont complétés par des personnes de la profession, des entrepreneurs d'autocars et d'autobus, des conducteurs, etc. pour faire des tests de conduite, des tests de confort, etc.
Ensuite, il y a aussi le prix Coach of the Year. Ce titre est traditionnellement attribué par le jury Bus & Coach of the Year, composé de journalistes représentant des magazines de premier plan de 22 pays. Le vainqueur sera choisi en réponse à la difficile épreuve Coach Euro Test organisée cette année en Roumanie. 

Sprinterbus : Selon quels critères le jury détermine-t-il le gagnant des différents prix ?

Mieke : Ils sont évalués sur 180 sujets par 30 membres du jury, répartis en 9 groupes. Chaque groupe se concentre spécifiquement sur un élément tel que le confort du passager, le confort du conducteur, la sécurité, la conception, la maintenance, l'écologie, etc. Les prix sont attribués en fonction des points attribués, par catégorie pour les labels et au total pour les grands prix.

 Sprinterbus : Combien de véhicules se sont inscrits pour participer à la compétition ?

Mieke : Cette année, il y a 21 participants. Presque tous les grands constructeurs y participent, la plupart avec des bus à zéro émission. 

Sprinterbus : Quel impact envisagez-vous de gagner un tel prix sur le succès du véhicule ?

Mieke : En tous cas, ils attirent l'attention des médias et de la communication boursière. C'est un bon capteur d'attention. Il est difficile d'estimer dans quelle mesure cela aura plus de succès sur le plan commercial. Mais dans un salon comme le nôtre, l’attention de la presse et celle des visiteurs sont au cœur de nos préoccupations. 

Sprinterbus : pour cette 25ième édition, Busworld présente un livre de photos de 1971 jusqu’ à aujourd'hui. Où les visiteurs pourront-ils voir ce livre ?

Mieke : Je ne peux rien vous dire à ce sujet... À la foire, tout deviendra clair. Nous avons de nombreuses surprises prévues pour cette 25ieme édition, et c'est l'un d'entre eux.

Sprinterbus : Regardons maintenant l'avenir. Actuellement, Busworld organise 7 échanges différents dans le monde entier. Ce nombre augmentera-t-il à l’avenir ?

Mieke : Non, nous ne pouvons vraiment pas l'honorer. Notre organisation est trop petite pour cela. À l'heure actuelle, nous ne sommes plus en expansion.

Sprinterbus : Parce que beaucoup de gens sont encore curieux de l'homme derrière la femme d'affaires, quelques questions personnelles courtes. Vous pouvez également garder les réponses courtes.

Quel est le livre (ou les livres) que vous avez le plus donné comme un cadeau et pourquoi ? Ou quelle sont les trois livres qui ont énormément influencé votre vie ?

Mieke : Un livre qui restera toujours avec moi et dont j'ai déjà donné quelques exemplaires est “la Main de Fatima" par Ildefonso Falcones. Un roman historique sur la guerre entre les Maures et les Espagnols. Un vraiment bon livre ! Souvent je dois y penser quand la chaleur de la bataille est à la porte de Busworld.

Sprinterbus : Comment un échec ou un échec apparent vous a-t-il mis sur la bonne voie pour un succès ultérieur ? Avez-vous un "échec préféré” ?

Mieke : Rien de spécifique en fait. On apprend toujours de ses erreurs.

Sprinterbus : Quel est l'un des investissements les plus importants ou les plus précieux que vous avez fait ? (Peut être un investissement d'argent, de temps, d'énergie, etc.)

Mieke : Une maison sur une montagne dans le sud de l'Espagne où je me détends complètement.

Sprinterbus : Qu'est-ce qu'une habitude inhabituelle ou une chose absurde que vous aimez ?

Mieke : Fumer, et je ne peux pas le laisser.

Sprinterbus : Quels conseils donneriez-vous à un étudiant intelligent et passionné qui est sur le point d'entrer dans le « monde réel » ? Quels conseils devraient-ils ignorer ?

Mieke : Je recommande toujours aux jeunes qu'ils ne devraient pas sauter d'un emploi à l'autre. Ce n’est absolument pas amusant en tant qu'employeur.

Et plus loin... Qu'ils devraient travailler, travailler dur pour arriver quelque part.

Mais malheureusement, C’est du whishfull thinking les dernières années. 

Sprinterbus : Quelles sont les mauvaises recommandations que vous entendez dans votre profession ou votre discipline ?

Mieke : Il y a une tendance à la baisse dans le monde de la bourse. Et ça me fait peur. Mais actuellement, nous, Busworld, sommes toujours en croissance. Mais quand même... Je reste vraiment sur mes gardes.

Sprinterbus : A quelles choses avez-vous appris à mieux dire non au cours des cinq dernières années (distractions, invitations, etc.)?

Mieke : Contre les invitations des partis et de réceptions. Il y a des choses à faire tous les jours, mais j'éteins de plus en plus. Il suffit de faire ce que je me sens bien et ce que je ne veux/peut vraiment pas manquer.

Sprinterbus : Que faites-vous si vous vous sentez dépassé ou non concentré ou si vous avez temporairement perdu votre concentration ? (Si utile : quelles questions vous posez-vous ?)

Mieke : Je prends juste une approche différente jusqu'à ce que je retrouve ma concentration.

Sprinterbus :  Si vous ne pouviez travailler sur votre entreprise que 2 heures par semaine, que feriez-vous ?

Mieke : Je m’assure que les places dans toutes les salles sont vendues !

Sprinter bus: Mieke, merci beaucoup pour cette interview et bonne chance dans la préparation de la plus grande édition que Busworld aura connue. Nous vous reverrons quand même!

Pour ceux qui veulent suivre Mieke ou Busworld, vous pouvez le faire via les canaux suivants


Linkedin: https://www.linkedin.com/in/mieke-glorieux-527134a/

Linkedin:  https://www.linkedin.com/company/busworld/

Instagram: https://www.instagram.com/busworldinternational/

Facebook:  https://www.facebook.com/Busworldinternational/

Twitter: https://twitter.com/busworld

Youtube:  https://www.youtube.com/user/busworldtv

Autobus

Contactez-nous